logiciel-caisse-resto.jpg

jeudi 22 juillet 2021

Quel logiciel d’encaissement sécurisé utiliser pour son restaurant ?

Afin de choisir LE logiciel de caisse adapté à vos besoins, suivez les conseils d'ABAKOM.

À part les clients et les fournisseurs, quel est le point commun entre tous les commerces ? La caisse, bien sûr ! Cela étant, le temps des caisses enregistreuses traditionnelles est en passe d’être révolu. C’est d’autant plus probant dans le secteur de la restauration. Les encaissements d’aujourd’hui doivent être efficaces, certifiés et sécurisés. Lorsqu’on tient un café, un bar ou un restaurant, les besoins en termes de fonctionnalités sont nombreux pour optimiser la gestion de sa caisse et de son activité. Abakom, spécialiste des caisses enregistreuses, vous en dit plus !

Gérer l’encaissement dans un restaurant : le b.a.-ba

Prise de commandes, encaissement, comptabilité… Ces paramètres propres au secteur CHR sont autant de fonctionnalités de base nécessaires dans un logiciel d’encaissement pour restaurant. Outre ces critères indispensables à l’activité de l’établissement et à la bonne tenue des comptes, le programme se doit d’être compatible avec le matériel choisi. Caisse enregistreuse traditionnelle ou application sur tablette, les différents modes de paiement doivent être acceptés pour permettre :

  • l’encaissement en espèces ;
  • le paiement par carte bancaire ;
  • le règlement par chèque ou ticket restaurant ;
  • le paiement mobile ;
  • etc.

Bon à savoir : Les solutions d’encaissement sur terminal nomade et tactile type iPad sont très prisées des restaurateurs. Elles facilitent grandement les prises de commandes et les encaissements à table. Avec la technologie sans fil, les commandes tipées en salle ou en terrasse sont envoyées directement en cuisine pour une préparation chronologique des plats, sans risque d’oubli. Un gain de temps pour vous et vos clients !

Les besoins propres au secteur de la restauration

Le métier de restaurateur va bien au-delà de l’élaboration de mets destinés à séduire les papilles des clients de son établissement. En effet, la gestion d’un restaurant et de sa comptabilité est un enjeu majeur pour la pérennité de son activité, comme toute entreprise.

En outre, comme le menu, les besoins en matière de gestion de caisse sont uniques. Ils reflètent la typologie de chaque restaurant en fonction :

  • du type de restauration proposée : restauration traditionnelle (gastronomique, brasserie…), restauration rapide (fast-food, food-truck…), etc. ;
  • de la taille de l’établissement et de la salle ;
  • du nombre de tables et de couverts ;
  • du volume de repas servis ;
  • de la gestion des stocks (boissons, ingrédients, nombre de plats...) ;
  • de l’aspect RH ;
  • etc.

À noter : Une caisse enregistreuse et son logiciel de caisse pour restaurant doivent dorénavant être certifiés selon les normes NF525. Il s’agit d’une obligation légale visant à lutter contre la fraude fiscale. En cas de non-conformité, sachez qu’il existe un risque d’amende pour le restaurant, pouvant s’élever jusqu’à 7 500 €.

Les critères à avoir en tête pour faire le bon choix de logiciel

Compte tenu des spécificités liées au métier, il est nécessaire de garder à l’esprit certaines caractéristiques importantes pour bien choisir son logiciel de caisse. En effet, l’emploi dans le secteur CHR étant soumis à certaines particularités comme l’embauche de saisonniers ou un turn-over parfois important, il convient d’opter pour un outil facile à prendre en main.

Aussi est-il particulièrement recommandé de sélectionner une application d’encaissement alliant ergonomie et convivialité. C’est l’assurance de pouvoir former rapidement votre personnel (serveurs, cuisiniers…) pour qu’il soit pleinement opérationnel, même en cas de changement de poste. La technologie choisie ne devra donc pas se faire au détriment de la facilité d’utilisation, essentielle pour une équipe réactive et compétitive.

À côté de cet aspect pratique, il faut également veiller à bien comparer les offres, et notamment les services inclus dans les solutions d’encaissement envisagées. En effet, les fonctionnalités proposées dans un forfait peuvent varier considérablement d’un logiciel de caisse à l’autre. On sera particulièrement vigilant quant au matériel fourni et au back-up prévu en cas de besoin :

  • type de caisse enregistreuse et terminaux mobiles compris (tablettes iOS, Android…) ;
  • formation des équipes assurée par le vendeur de la solution ;
  • hotline et support technique en cas de dysfonctionnement ;
  • sécurisation professionnelle du logiciel d’encaissement et/ou de l’application ;
  • mises à jour régulières du programme ;
  • sauvegardes automatiques ;
  • etc.

Quel est le prix d’un logiciel de caisse sécurisé ?

À l’instar de beaucoup de solutions numériques, le budget à prévoir pour s’équiper d’une application d’encaissement peut varier sensiblement. Si certains logiciels sont gratuits et peuvent donc légitimement séduire, il est néanmoins préférable d’opter pour des solutions payantes. En effet, ces dernières présentent plusieurs avantages, comme :

  • profiter de fonctionnalités avancées : partage d’addition, notes entre plusieurs serveurs, gestion des réservations… ;
  • effectuer des mises à jour automatiques ;
  • assurer la maintenance de l’application ;
  • garantir la conformité avec la législation en vigueur.

Question coût, les logiciels d’entrée de gamme sont accessibles dès 50 €, alors que les modèles les plus performants peuvent grimper jusqu’à 2 000 €.

À noter : pour plus de flexibilité, la plupart des solutions d’encaissement sécurisées fonctionnent via la souscription d’un abonnement mensuel. De quoi permettre une certaine souplesse dans le paiement du logiciel de caisse de son restaurant !

Pour bien choisir votre logiciel d’encaissement, contactez l’équipe d’Abakom à Ostwald dans le Bas-Rhin. Nos spécialistes des systèmes d’encaissement pour les professionnels de tous horizons sauront vous aider à faire le meilleur choix pour votre établissement.